AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Reid + I’m a member of this invite-only speakeasy called The Keychain.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
↝ Admin comploteur ↜
avatar
The Sons are watching you



↝ Avatar : Melissa Fumero
↝ Attentats : 103
↝ A emménagé le : 26/05/2015
↝ Pseudo : RiverFalls
↝ Crédits : ©nop
↝ Autre(s) tête(s) : Roman the boy on fire
↝ Métier : Médecin Légiste
↝ Âge : 34 ans



MessageSujet: Reid + I’m a member of this invite-only speakeasy called The Keychain.   Lun 1 Juin - 9:23


Reid Muñoz-Silva
"citation de votre choix"

Prénom(s) & noms ♣ Reid Silva, le nom de jeune fille de sa mère qui, elle, s'est remariée à un certain Georges Tuppence. Muñoz, celui de son père biologique. Date & lieu de naissance ✦ Caldas, Colombie, le 2 février 1981. Âge ♣ 34 ans. Statut social ♣ Dans la moyenne, disons qu'elle dépense pas énormément même si elle gagne beaucoup. Situation maritale ♣ Célibataire. Il lui a demandé sa main, elle a dis non. Orientation sexuelle ♣ Hétérosexuelle, mais elle s'est jamais vraiment posée de questions. Métier ou études ♣ légiste à l'institut médico-légal de Boston. Avatar choisi ♣ Melissa Fumero Groupe choisi ♣ Haters. Traits de caractère ♣ Appliquée - Compétitive + Consciencieuse - Maniaque + Dynamique - Vaniteuse + Observatrice - Compliquée. Crédits ♣ tumblr et moi 

En savoir un peu plus...
Anecdote un ♣ A cause de son frère aîné elle continue à croire qu'il y a un monstre, obsédé par la saleté, caché dans son placard.. Ca explique que son appartement soit aussi propre que sa salle d'autopsie. Anecdote deux ♣ Elle a beau avoir été dans les meilleurs de sa promotion, Reid reste incapable d'écrire le mot "autopsie" de manière correcte au premier jet, il lui faut souvent s'y reprendre à trois fois pour réussir à l'écrire bien.. Ou alors elle fait ses rapports sur cassette et c'est son assistante qui s'occupe de retranscrire le tout. Tout comme il est inutile de lui demander de dire le mot "extincteur", sauf si vous voulez perdre trois heures de votre vie à l'écouter bafouiller. Anecdote trois ♣ Malgré ses airs et ses travers de perfectionniste, Reid a une sainte horreur de la perfection et de ces gens qui se croient, justement, parfait. Autant dire que comme motif de rupture ça laissait un peu coi. Anecdote quatre ♣ A Thanksgiving, il est une coutume que son frère et elle ont érigé à leur dix ans; chacun doit manger le plus de dinde et finir le dessert avant l'autre. Celui qui perd doit servir de larbin à l'autre pour une durée illimitée. A l'époque, le vainqueur devait faire les devoirs de l'autre pendant trois mois, mais vu qu'ils ont fini l'école.. Anecdote cinq ♣ Reid pratique ses autopsies pieds-nus, en chaussons spéciaux ou en chaussettes. Question de confort, pour une gamine qui n'a jamais aimé porter des chaussures. Ca l'aide à se concentrer. Anecdote six ♣ Son dernier petit-ami en date l'a demandé en mariage, mais elle a refusé. La raison du refus ? La bague avait un diamant beaucoup trop gros, ça risquait de trop attirer l'attention.. Sans parler du fait qu'il la demandait en mariage pour se faire pardonner de l'avoir trompé avec une collègue.. Même si en fait, c'est surtout la bague qui lui a fait peur. Anecdote sept ♣ Elle est plutôt douée avec les enfants, même si sa manière de s'occuper d'eux n'est pas très orthodoxe (encore un mot qu'elle a du mal à écrire du premier coup). Anecdote huit ♣ Pas de café la rend hystérique. Trop de café la rend hystérique. Débrouillez vous. Anecdote neuf ♣ Comme elle se sentait seule chez elle, Reid a adopté un petit chien qu'elle a appelé "Little Dog". Sauf qu'il a grandi Little Dog et qu'il prend de la place sur le lit maintenant.. Anecdote dix ♣ Ses parents ne comprennent toujours pas pourquoi elle aime autant passer du temps avec des morts. Pour eux ce n'est pas un métier, c'est une passion morbide. Elle a arrêté de tenter de leur expliquer à la vingtième réflexion de suite en moins de 12h, à Noël.
Que pensez vous des Sons of Liberty et ce qui se passe à Boston?
De par son travail, Reid est un peu forcée de les détester, mais pas que pour ça. Lors du marathon, elle n'était pas service, mais on a quand même eu besoin de ses services pour les victimes qui ont échoué sur sa table d'autopsie. D'ordinaire Reid ne s'implique pas émotionnellement, elle arrive toujours a garder la tête froide, mais cette fois-ci, son frère se trouvait sur les lieux, avec ses fils.. Et elle n'a pas cessé de s'imaginer l'un des trois sur sa table à la place des victimes.


Et toi derrière l'écran?
Prénom/Pseudo ♣ RiverFalls (ouh c'beau. Ouh c'poétique. Ouh.. magueule). Age ♣ 24 omelettes trop cuites Sexe ♣ jamais. Comment as tu connu BTP♣ par une amie commune, du coup il m'a invité à boire un verre et tout.. Ce que tu penses de BTP ♣ Très charmant.. Un dernier mot ♣  


ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
↝ Admin comploteur ↜
avatar
The Sons are watching you



↝ Avatar : Melissa Fumero
↝ Attentats : 103
↝ A emménagé le : 26/05/2015
↝ Pseudo : RiverFalls
↝ Crédits : ©nop
↝ Autre(s) tête(s) : Roman the boy on fire
↝ Métier : Médecin Légiste
↝ Âge : 34 ans



MessageSujet: Re: Reid + I’m a member of this invite-only speakeasy called The Keychain.   Lun 1 Juin - 9:23

"citation de votre choix"
And a piece of my story...


La porte avait claqué dans son dos, sa main encore tremblante sur la poignée, alors qu’elle entendait déjà le moteur de la moto de son frère qui pétaradait dans la cour tandis qu’il repartait. Elle avait mis le temps, mais finalement Reid avait réussi à convaincre sa mère de ne plus l’amener à chacune de ses rentrées, surtout celle du lycée, persuadée quelque part que d’être déposé par son frère, avec un casque sous le bras, c’était bien plus classe. Du moins c’était ce que Betsy lui avait répété toute l’année précédente, mais maintenant qu’elle se tenait près du bureau du professeur, son casque dans les mains, ses tresses décoiffées et son appareil dentaire brillant sous la lumière du soleil qui l’éblouissait.. Reid se sentait moins impressionnante. « Vous êtes? » « Reivdla.. » Elle se mordit la langue, paniquée et rouge tomate en essayant de se concentrer sur autre chose que les regards des élèves fixés sur elle, sans ajouter celui du professeur un peu perturbé qui, baissant ses lunettes sur le bout de son nez, l’observa de travers. « Plaît-il ? » Pour éviter une nouvelle bafouille, elle ravala sa salive, répéta son prénom plusieurs fois dans son crâne et toussota avant de reprendre, des trémolos au fond de la gorge. « Reid Silva, monsieur.. » « Bien. Allez vous asseoir avant de nous faire perdre encore du temps à bafouiller.. » Cachée derrière sa frange dégueulasse, qu’elle avait décidé de couper la veille, de manière totalement irréfléchie - simplement parce que Nate lui avait dis qu’elle n’était pas spontanée et que cela l’avait piqué au vif -, elle s’assit près de Betsy, pouffant derrière sa main, les larmes aux yeux. « Bien, vous avez ce que je vous ai demandé ? Mettez vos gants et faites bien attention de ne pas vous blesser inutilement. Aujourd’hui, donc, nous allons travailler la génétique, le groupe sanguin. Vous avez les groupes de vos parents ? » Ils étaient extatiques. Ce début d’année n’était pas si mauvais après tout, du moins Reid se focalisa sur ça jusqu’au moment fatidique où le résultat tomba.
Son regard passa du groupe de sa mère à celui de son père puis au sien, avant de relire consciencieusement le cours du professeur pour finalement relever la tête, pâle et tremblante. « Oh bah merde alors.. » « Un problème Mlle Bafouille? » Elle aurait vu rouge d’ordinaire, mais pour le coup elle passa l’éponge avant de tendre sa feuille d’exercice au professeur qui, au fur et à mesure qu’il la lisait, se mit à blanchir aussi avant de se reprendre. « Je crois que vous allez avoir droit à une sérieuse discussion avec vos parents ce soir.. » Attendant que l’homme s’éloigne, Betsy se pencha vers Reid, une mine curieuse plus qu’inquiète. « Qu’est-ce qu’y passe? » « Le groupe sanguin de mon père.. n’est pas logique… sauf si.. » Sauf si l'homme qui partageait la vie de sa mère depuis sa naissance n'était pas son père..

« Mais sur quoi d’autre on me ment ?! Mon père n’est pas mon père, ça sera quoi ensuite ? Nate n’est pas mon frère ? Et Monsieur Gras, mon chat, n’est pas parti au pays des chats ?! » Devant les airs consternés des trois membres de sa famille, ou de ce qu’elle croyait être sa famille, Reid sentit qu’elle devait s’asseoir. Les secrets n’allaient surement pas tarder à se démolir et ce fut Nate, son aîné, qui brisa le premier. « Bha en fait.. Concernant Monsieur Gras.. Je venais d’avoir le permis tu sais et.. » « Quoi?! Incroyable mais.. » « Concernant ton frère.. » La chaise craqua légèrement alors qu’elle se laissait tomber dedans, la bouche grande ouverte alors que Nate tentait doucement de la réconforter d’un main dans son dos. « Les garçons, laissez nous. Tirant une chaise pour s’asseoir face à Reid, sa mère lui prit les mains en souriant tendrement. Je suis désolée que tu l’aies appris comme ça.. C’est arrivé pendant que Georges et moi étions séparés, on était pas marié et Nate allait avoir trois ans et.. Ca ne marchait pas.. Puis j’ai rencontré Kirk, il était séduisant, charmant, il s’en fichait que j’ai déjà un enfant et.. Pendant deux ans, deux ans et demi on a vécu heureux.. Puis.. Je me suis rendue compte qu’il n’était pas prêt à être père, alors.. Je suis partie. Quelques mois plus tard Georges est revenu et il a accepté la situation et depuis.. » « Ouais.. Qui m’dis que tu mens pas encore ? Hein ? Qui m’dis qu’en fait mon père est pas .. j’sais pas.. En cavale ou un truc du genre?! » Les pieds de la chaise raclèrent au sol alors qu’elle quittait la cuisine d’un pas rapide, ignorant l’air de sa mère un peu embêté, voir très ennuyé.. C’était sans doute pas le moment de lui dire que son père était effectivement .. non pas en cavale, mais en prison. Une autre fois, se dit Emilia Silva, en finissant sa vaisselle.


Le jour ne vint jamais de lui dire la vérité sur l’identité de son géniteur et, quelque part, Reid finit par se faire une raison, à se dire qu’après tout c’était Georges qui l’avait pratiquement élevé et que les choses devaient rester ainsi. Il lui fallut plus de temps pour pardonner à Nate ce qu’elle considérait comme l’assassinat froid et violent de Monsieur Gras, un chat qu’elle n’avait eu que pendant trois mois. Puis les mois passèrent, les années bientôt et Madame Silva ne trouva jamais le courage de sortir ces enveloppes cachetées de la prison, qu’elle cachait dans un tiroir personnel au travail, pour éviter que sa fille tombe dessus par hasard. Reid devint une jeune femme, obtint son diplôme, quitta la maison et ce ne fut plus le temps de venir la couper dans son élan, quand sa vie prenait une direction un peu perturbante mais qui lui allait. A quoi bon venir tout gâcher ? Elle vivait mieux sans lui. « Je ne.. comprends pas.. Tu n’aimes pas les gens? » Arquant un sourcil, Reid observa son père, sans savoir quoi lui répondre, un peu coupée dans un son élan. « C’est parce que tu sors pas que tu ne te fais pas d’amis, que tu ne rencontre pas d’hommes.. Tes morts là, ils vont pas t’aider. » Elle pouvait toujours râler, s’agiter, ça ne servait à rien, tout comme renvoyer les conversations sur Nate et sa vie ne l’aiderait pas. Cet abruti avait trouvé le moyen d’avoir un travail qui ne posait apparemment pas de soucis aux parents, il avait une fiancée et en plus un bébé était en route. Autrement dis, on attendait la même chose de sa part et au plus vite. « Oh oh! Tu pourrais porter un de ces faux ventres de femme enceinte, tenir comme ça pendant deux mois et tu prétextes une fausse-couche.. Ou alors tu voles un bébé, j’sais où en trouver. » « Tellement de choses dans ta phrase me font me poser des questions sur ta santé mental à cet instant précis.. » Posant sa bière, Betsy manqua de recracher de la bière par les narines avant de reprendre. « Non mais.. Je parlais des faux ventres, je sais où en trouver.. J’vais pas kidnapper de bébés.. pff.. ‘fin.. quand même.. » La conversation devenant un peu bizarre, Reid se mit à observer les hommes qui trainaient au bar, son mojito à la main. « Ok.. Si j’arrive à finir le mojito sans vomir, j’vais parler à ce mignon blondinet là-bas et j’le ramène pour Noël! » En bonne copine, Betsy ne trouva rien de mieux que de lever les bras en poussant un cri de victoire, avant de regarder Reid s’élancer avec assurance vers le jeune homme, lui tenir une conversation de cinq mots.. Avant de lui vomir sur les genoux. Chose étrange, ceci ne parut pas le déstabiliser le moins du monde. Il la ramena chez elle, l’aida à se coucher avec Betsy et l’invita à sortir le soir suivant..


« C’quoi le problème ? » Deux heures que Reid était assise sur le sofa de sa meilleure amie, à lire un magazine people, ce qu’elle ne faisait qu’en attendant son rendez-vous chez le gynéco. « Rien. Tou va bien. Tout va trèèèèès bien. Tout est parfait, dans le meilleur des mondes. J’ai un job d’enfer, on m’a appelé pour me dire que j’étais parmi les nominés pour un prix de recherches dans le domaine médico-légal. Mon neveu m’adore. Mon frère m’adore depuis qu’il est père. Mon fiancé est génial.. J’veux dire. pff.. Qu’est-ce qu’il te fait dire que quelque chose va pas ? » Secouant la tête, elle se remit à lire avant que la main de Betsy n’attrape le magazine et le lui retire des doigts. « Chérie.. T’as vu ce que tu lis ? En plus ça fait deux heures que tu lis la même page et que tu le tiens à l’envers.. Ca concerne Matthew ? » Le regard sombre de Reid se noya dans celui de Betsy avant qu’elle ne finisse par trépigner. « Maiiiiiis… Il s’entend trop bien avec mes parents. Mon frère l’a déjà invité pour toute la saison de basket.. Ma belle-soeur échange des recettes avec lui.. Il est même invité aux repas du dimanche par mes grand-parents! » « QUOI?! Même moi j’ai jamais été invité à manger le dimanche chez tes vieux-vieux ! Un regard sur Reid et elle agita la main, comme pour balayer une mouche invisible. Pardon hm.. Bha.. C’cool, n’importe quelle fille aimerait trouver un type pareil. C’est quoi le problème ? » Tapant des pieds par terre, elle leva le nez au plafond en appuyant sa tête sur le dossier du canapé, agacée d’agir ainsi. « Justement.. » « Attend.. Tu vas pas te plaindre parce que le type est parfait.. » « Trop parfait. Ca cache forcément quelque chose de louche non? Tu sais, les flics avec qui je travaille souvent, on leur décrit les suspects comme des gens parfaits, irréprochables.. » Le regard de Besty en dit long, mais au moins elle était préparée au fait que Reid larguerait le pauvre Matthew quelques mois plus tard, alors qu’il posait un genou à terre. Surement que lui, il l’avait pas vu venir celle-là.
« Sérieusement, t’es dure à cerner Reid.. Nate semblait être celui qui digérait le moins cette séparation, à croire que c’était lui qui avait rompu. Je veux dire.. C’pas en les virant comme ça que tu en trouveras pas.. Te méprend pas, moi j’suis content, moins de types autour de ma soeur ça m’offre plus de temps libres m’enfin.. » « Puis avec ce métier que tu fais.. » « Quelqu’un me donne la moutarde ? » Et après on osait lui demander pourquoi elle préférait le silence de la morgue aux repas de famille avec ses parents suivants deux discussions à la fois, sa belle-soeur lui parlant d’éducation pendant qu’un de ses deux gosses jouait à tarzan sur un halogène et que Nate punissait l’autre..


Lunettes de protection sur le nez, gants qu’elle replaça correctement en entrelaçant ses doigts, Reid appuya la pointe de sa chaussure gauche sur son talon droit et retira sa première ballerine, avant de faire suivre le même sort à la seconde, envoyant la paire sous une armoire au fond de la pièce. Agitant les doigts de pieds, elle alluma la radio avant de se laisser aller à bouger au rythme de la musique pour finalement commencer son autopsie quand le morceau fut brutalement coupé par un bulletin d’informations, manquant de lui faire rater son ouverture en Y. « Les Fils de la Liberté sont de retour! Notre envoyé sur place.. » Par réflexe et du coude, Reid change de fréquence, les mains qui tremblent. Le souvenir des victimes du marathon, allongées sur ses tables, alors que Nate s’était trouvé là-bas avec les garçons, lui tordit l’estomac et il lui fallut se concentrer fortement sur l’air qui se dégageait des enceintes pour se détendre et reprendre. Jusqu’au nouvel incident; la porte claqua. Se retournant, le scalpel dans une main, les deux en l’air, à tenter de se frotter le nez du poignet, elle le dévisagea un moment. « Stop. Bougez pas. Incident bouton. » Attrapant une pince, propre n’ayant pas encore servi, elle s’approcha un peu et écarta les anneaux du calepin pour dégager le bouton de chemise prisonnier. « Reid Silva. Devriez retirer vos chaussures, vous serez plus à l’aise. J’allais débuter l’autopsie, si vous craignez pas, vous pouvez rester pendant que je fais mes remarques et prendre note. Mettez un masque, mon secret c’est de mettre quelques gouttes de lotion mentholé, comme ça voilà, ça vous évitera d’avoir les effluves.. Bon.. On y va? » Et sans plus vraiment lui prêter attention, elle entreprit d’ouvrir le cadavre, en oubliant le retour de ces abrutis, la bague que Matthew lui avait laissé alors qu’elle l’avait viré et le fait que la femme de Nate venait de perdre le troisième enfant. A cet instant où le scalpel commença à trancher la peau, plus rien n’existait.

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Reid + I’m a member of this invite-only speakeasy called The Keychain.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» J'AI ENTENDU STANLEY LUCAS L'INVITE DU JOUR DE RADIO CARAIBES ! QUELLE HONTE !
» el restorante !! Kana je t'invite ce soir !
» Quand le grand méchant loup s'invite à la fête
» °- Je vous invite à écouter une douce mélodie inexistante -° ( Libre )
» Je t'invite à mon mariage ! [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boston Tea Party :: Let's introduce yourself :: Born in the USA :: Welcome in hell-