AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Maeve + I just keep on breathin long as my heart is beating

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
↝ Boston cutie ↜
avatar
The Sons are watching you



↝ Avatar : Alexandra Breckenridge
↝ Attentats : 25
↝ A emménagé le : 06/06/2015
↝ Pseudo : Lily Scarlet
↝ Crédits : Schizophrenic


MessageSujet: Maeve + I just keep on breathin long as my heart is beating   Dim 7 Juin - 1:11


Maeve McLaughlin
"It's gonna take more than this for me to break"

Prénom(s) & noms ♣ Maeve Cecilia McLaughlin, née Leary. Date & lieu de naissance ♣ Le 20 décembre 1985 à Boston. Âge ♣ 29 ans. Statut social ♣ On survit. Situation maritale ♣ Mariée, un enfant, et le mari en prison. Orientation sexuelle ♣ Probablement hétéro. Métier ou études ♣ Pharmacienne. Avatar choisi ♣ Alexandra Goddess Breckenridge. Groupe choisi ♣ Careless. Traits de caractère ♣ Sensible, douce & généreuse ; maladroite, anxieuse & indécise Crédits ♣ tumblr, hook me up.

En savoir un peu plus...
Anecdote un ♣ Super-maman, ce n'est certainement pas l'adjectif qui convient à Maeve. C'est plutôt une mère catastrophe, toujours à oublier quelque chose. Anecdote deux ♣ Bien qu'elle ne veuille plus rien avoir à faire avec son mari, elle le visite régulièrement en prison pour ne pas le couper de leur fils et hésite encore à demander de le divorce. Anecdote trois ♣ La famille est la chose la plus importante pour elle. Que ses frères et soeurs aient besoin d'elle et elle sera là, en tant que soeur aînée elle leur a plus ou moins servi de deuxième maman. Anecdote quatre ♣ Elle aime son travail. Non que ce soit passionnant de passer ses journées au milieu des boîtes de médicaments, mais elle apprécie le contact avec les clients et l'aide qu'elle peut leur apporter lorsqu'ils lui demandent conseil. Anecdote cinq ♣ D'ailleurs, c'est presque de notoriété publique que Maeve est là pour conseiller ses clients. Parfois, elle se dit qu'elle aurait dû faire psy ou confesseur plutôt que pharmacienne, ce serait un peu revenu au même. Anecdote six ♣ Depuis tout petite, elle a envie d'ouvrir une boutique d'antiquités. Elle n'abandonne pas son rêve mais c'est compliqué de le réaliser actuellement, alors elle le garde dans un coin, au cas où. Anecdote sept ♣ Bien qu'elle soit très proche de sa famille, ce n'est pas la même chose avec celle de son mari. Ils lui font un peu peur et elle ne voudrait pas qu'ils mettent la main sur son fils. Anecdote huit ♣ Au fond, elle a du mal à accepter l'arrivée de Lynn dans la famille. Ca a toujours été elle l'aînée, céder cette place ne la ravit pas même si, pour ses frères et soeur, ça ne change rien. Anecdote neuf ♣ Elle a encore des attaques de panique de temps à autres. Elle fait son possible pour que ça n'arrive pas en présence de son fils et faire bonne figure. Anecdote dix ♣ Elle a clairement du mal avec les choix. Que ce soit d'une importance capitale ou bien choisir un parfum de glace, c'est presque mission impossible. Souvent, elle demande aux autres de choisir pour elle lorsqu'elle peut se le permettre, sinon ça peut durer des heures...
Que pensez vous des Sons of Liberty et ce qui se passe à Boston?
Je sais que mon frère a été dévasté lors de l'attentat au marathon, son petit ami d'alors est toujours dans le coma et on ne sait pas s'il en sortira un jour. Forcément, sur le coup, j'ai eu un peu envie de les tuer, je ne supporte pas qu'on blesse ma famille. Mais il y a tellement de choses à gérer, je veux dire, je n'ai pas vraiment le temps ni le loisir d'y penser. Obligatoirement, il y a un peu d'angoisse, je sais qu'ils traînent dans la ville mais franchement... c'est un peu la dernière de mes préoccupations.


Et toi derrière l'écran?
Prénom/Pseudo ♣ Lily Scarlet qui vous suit partout. Age ♣ 18 ans. Sexe ♣ Formidable vagin auto-nettoyant. Comment as tu connu BTP♣ JE VOUS STALKE LES GARS. JE VOUS STALKE Ce que tu penses de BTP ♣ Il est tout beau *-* Un dernier mot ♣ Paprika.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
↝ Boston cutie ↜
avatar
The Sons are watching you



↝ Avatar : Alexandra Breckenridge
↝ Attentats : 25
↝ A emménagé le : 06/06/2015
↝ Pseudo : Lily Scarlet
↝ Crédits : Schizophrenic


MessageSujet: Re: Maeve + I just keep on breathin long as my heart is beating   Dim 7 Juin - 1:11

"Try walking in my shoes"

And a piece of my story...


1993 + Ca crie de partout chez les Leary, Maeve fait son possible pour faire taire les garçons. Peut-être que si ils arrêtent de piailler, le bébé va enfin arrêter de pleurer et Maman ne sera pas en colère après elle. Elle travaille beaucoup, Maman, elle a besoin de se reposer et elle a demandé à son aînée de prendre soin des plus petits – et surtout, pas de bruit, elle a dit. Elle a besoin de calme, après elle ira préparer le dîner. Maman, elle est triste ces derniers temps, c'est depuis que Papa est parti. Elle a pris un nouveau travail, ça en fait deux rien que pour elle, pas étonnant qu'elle soit fatiguée. Mais elle a pas le choix parce qu'elle a quatre enfants Maman, quatre enfants à nourrir c'est pas rien, c'est pour ça que Papa est parti d'ailleurs. Lui, il voulait pas de la petite sœur, mais Maman a dit qu'elle la gardait quand même. Maman, elle a aussi dit qu'elle va lui apprendre à faire la cuisine, comme ça elle pourra se débrouiller toute seule avec les petits, pour quand elle rentrera tard et qu'ils devront déjà avoir mangé et être couchés.
Maeve finit par calmer les garçons avec une histoire de chevaliers. C'est dans le livre de contes celtiques que Papa leur a offert, le dernier cadeau avant de partir. Elle lit bien, Maeve, elle est douée pour ça. Elle est bonne à l'école même si elle doit s'occuper de ses frères et sœurs. Elle se dit que ça lui fait de l'entraînement, elle est un peu comme une deuxième Maman. Elle ne se doute pas encore que c'est plus vrai qu'elle ne le pense, que dans les années à venir, elle va même faire moins attention à ses études, devenir une élève moyenne, qui passe tout juste, parce que s'occuper de sa famille est plus important et que Maman n'est jamais là. Quand elle rentre, soit elle va se coucher en disant qu'elle ne veut pas être dérangée, soit elle revient avec un homme et ils s'enferment dans la chambre. C'est un peu comme s'il n'y avait plus de Maman du tout. Alors Maeve devient le roc, la sève de cette famille qui lie entre eux ses trois garnements de frères et sœur. Sean et ses rêves de gloire, il veut être président, astronaute, riche patron. Finn et ses idées bizarres mais jolies, le roi du dessin. Siobhan et ses airs de princesse boudeuse, jamais contente, toujours aussi aimée pourtant. Maeve, quitte à se mettre de côté, a fait de leur éducation et de leur bonheur son devoir.

2003 + Une soirée comme une autre chez les McLaughlin. Maeve apprenait à les connaître un peu plus chaque jour depuis qu'elle sortait avec Desmond, leur fils aîné, un camarade de lycée à l'origine. Elle avait compris qu'ils étaient bizarres dès la première fois où elle s'était retrouvée chez eux, et que la mère était rentrée sans prévenir dans la chambre de Desmond et s'était mise à plier le linge comme si de rien n'était alors qu'ils étaient manifestement sur le point de devenir intimes. Cela c'était confirmé par des conversations des plus étranges au dîner, ça semblait être une secte plutôt qu'une famille, un frère exhibait ostensiblement des tatouages de prison typiques, le père avait tout du mafieux inquiétant. Elle aurait fui à toutes jambes si seulement elle n'était pas éperdument amoureuse de Desmond. C'était son premier amour, son premier copain, son premier baiser, sa première fois. Il était tout. Et Maeve avait beau distribuer des coups de torchon à la ronde quand ses frères et sœurs se moquaient d'elle, elle ne pouvait pas s'empêcher de rougir comme une pivoine à la simple évocation de celui qui, elle en était sûre, serait son homme pour la vie. C'était prédestiné, c'était comme ça, le coup de foudre, quoi. En plus, la famille McLaughlin, aussi étrange soit-elle, l'acceptait en son sein sans poser la moindre question, un prénom typiquement irlandais, des cheveux roux et des courbes délicates leur suffisaient à estimer qu'elle serait une bonne épouse et qu'elle ferait de beaux descendants à la famille. C'était ce qu'ils lui avaient affirmé lorsqu'en plein milieu du dîner où elle était conviée chez eux ce soir là, ces mêmes dîners qu'elle tentait à tout prix d'éviter parce qu'elle ne pouvait pas s'empêcher d'avoir l'impression qu'on voulait l'enrôler dans Dieu seul savait quel clan obscur, dont elle n'était pas du tout certaine de vouloir faire partie. Pourtant, cela faisait partie du package qu'elle acceptait, sans broncher, sans réfléchir une seconde, parce que voilà que de façon inattendue, Desmond se mettait à genoux et sortait de nulle part une bague pour la faire sienne. Il avait tout juste attendu qu'elle soit majeure pour faire sa demande, et elle n'avait pas réfléchi plus d'une seconde avant de l'accepter. Deux and plus tard, l'union était célébrée. Les frères et la sœur de Maeve s'étaient battus pour avoir la meilleure place, leur mère avait pleuré, et des cousins McLaughlin, trop arrosés de guinness, s'étaient fracassés le nez pendant le dîner dans une bagarre pour savoir lequel rentrerait avec l'une des demoiselles d'honneur, une amie d'enfance de la mariée. Ils étaient tous les deux rentrés tous seuls aux urgences, et Maeve avait fini par s'endormir, à six heures du matin passées, dans les bras du seul homme qu'elle ait jamais aimé.

2011 + "Il faisait nuit, je veux dire, c'était en février alors… la nuit tombe tôt, vous savez… La journée avait été longue, j'étais épuisée et il neigeait sans discontinuer alors j'étais tendue. J'allais fermer, j'avais hâte de rentrer parce que… ça semblait être le bon soir pour… annoncer à Desmond que… que j'étais enceinte. Et puis j'ai entendu un fracas alors je suis allée voir – j'étais dans l'arrière boutique avant ça, je faisais l'inventaire, vous savez. Ils étaient là trois, euh, habillés en noir avec des casques de moto et… ils avaient des armes, vous savez, alors j'ai paniqué et… J'ai pensé que j'allais mourir, vous comprenez. Alors j'ai fait ce qu'ils voulaient, parce que… j'avais peur." Du coin de l'œil, Maeve aperçut quelques jurés hocher la tête d'un air compréhensif. "Donc, vous leur avez donné le contenu de la caisse, et ils sont partis ?" demanda l'avocate. "Oui, oui, c'est ça… Et après j'ai appelé la police, mais j'ai eu du mal à leur expliquer, je tremblais et… je ne savais plus très bien les détails. En fait, je n'avais pas vraiment fait attention, je voulais juste qu'ils ne tirent pas, c'était l'essentiel…
-Et comment avez-vous réagi en apprenant que l'un des braqueurs était l'accusé, votre mari ?
-Comment voulez-vous que je réagisse ? Je suis en colère, il m'a menti pendant plus d'un an, caché qu'il avait perdu son travail et d'où venaient ses revenus… A chaque fois, il me disait qu'il avait peur pour moi, que je ne devrais pas continuer à travailler avec tous les braquages de pharmacie mais qu'est-ce que vous vouliez que je fasse d'autre ? Pendant des mois et je n'ai rien vu…
-Ce sera tout, je vous remercie."
Si Maeve avait été en état de courir, elle se serait ruée à l'extérieur du tribunal dès qu'elle en avait eu l'occasion. C'était trop dur de revivre tout ça, trop dur de voir Desmond lui lancer des sourires malsains depuis le box des accusés. Elle ne s'était jamais considérée comme une victime mais comme une survivante, jusqu'à ce que ce soit le rôle qu'on lui assigne dans ce tribunal, celui de l'épouse un peu bête qui ne voit rien venir, trop occupée à faire des enfants et la cuisine. Ce n'était pas elle, pas ce qu'elle était, on s'obstinait à l'humilier, à la prendre en pitié pour mieux enfoncer son mari et elle détestait ça, elle détestait cet endroit. Elle détestait cette histoire. Ce n'était pas le tournant que sa vie aurait dû prendre, elle voulait continuer à se battre, pour elle, pour les siens, pour son fils qui naîtrait quelques semaines plus tard alors même que Desmond était condamné à 20 ans de réclusion pour les cinq braquages auxquels il avait participés. Desmond avait beaucoup insisté pour que sa descendance porte un nom irlandais, raison pour laquelle Maeve se fit un malin plaisir de lui donner le prénom le moins irlandais possible. Ce serait donc Nikola, un petit hommage à l'un de ses héros que Maeve admirait, le grand Tesla. L'enfant porterait déjà le nom de son père et de sa famille tordue, c'était le seul moyen qu'elle voyait de ne pas le condamner tout entier à cette appartenance.

2012 + Le monde ne s'arrêtait pas pour autant. Il fallait continuer, créer, avancer, vivre. Survivre. Le plus grand réconfort, c'était auprès de sa famille que Maeve le trouvait, et des repas entre frères et sœurs étaient régulièrement organisés chez les uns ou les autres. Ce jour-là était spécial, Maeve avait mis du cœur à préparer le déjeuner pour les 24 ans de Sean. Aux fourneaux depuis le matin, entre son plat et les biberons, elle était déjà épuisée mais la présence de la joyeuse fratrie lui donnait toujours le sourire, elle se sentait bien avec eux, sa famille, c'était tout ce qu'il lui fallait. Un bastion que rien ne pourrait ébranler, une forteresse de sûreté.
De la cuisine, elle entendait ses frères et sœurs s'agiter autour de son fils, le premier bébé de la famille, c'était un évènement. Nikola était l'attraction du jour, et si elle se demandait sérieusement comment cet enfant allait grandir avec un père en prison, le voir ainsi entouré par ses oncles et sa tante qu'elle avait presque élevés aussi la rassurait. Ce devait être un déjeuner heureux, un samedi presque comme un autre, que rien ne pouvait perturber. A priori.
Siobhan la première décida de lâcher la bombe, faire son annonce comme si de rien n'était, au milieu du plat principal. "J'veux être mannequin. D'ailleurs, j'ai déjà passé des essais, j'ai fait un book, et je travaillerai là-dedans que vous le vouliez ou non." Les fourchettes se suspendirent en l'air, les regards se croisèrent, se cherchèrent. Personne n'osait réagir. "C'est très bon, ton plat, Maeve." Sean tentait de détendre l'atmosphère, pendant que dans un coin, on aurait dit que Finn fusionnait avec la sauce tomate, les doigts crispés sur le rebord de la table. Il rompit le silence au bout de quelques secondes. "Pourquoi il faut toujours que tu ruines tout, hein, Siobh ? C'était à moi de vous dire quelque chose, bordel. A moi. Pas à toi…" Maeve, ennuyée, tripotait son bout de viande avec sa fourchette. Qu'est-ce que c'était que ce bazar… "Non, vraiment, un délice. Vous trouvez pas ?" La deuxième tentative de changement de sujet ne fonctionna pas plus que la première. "Ca fait longtemps que je planifie, que j'attends qu'on soit tous réunis, et tu me voles mon occasion… Enfin, bref. J'en ai trop dit. Je… Je sors avec quelqu'un. Et il s'appelle Victor. Voilà. Je suis gay." Maeve s'était attendue à quelque chose de grave, elle poussa un long soupir de soulagement… Aussitôt interrompu par Sean, qui s'était violemment levé de sa chaise en tapant du poing sur la table. "C'est MON anniversaire, putain ! C'est mon jour à moi ! Mais comme si ça ne suffisait pas que je sois transparent dans cette putain de famille, il fallait que vous me voliez le seul jour où j'ai un peu d'importance !" Maeve se leva à son tour, alors que Nikola se mettait à pleurer. "C'est fini votre cirque ? Sean, rassieds-toi tout de suite. Finn, je suis heureuse pour toi et Victor. Et toi Siobhan, toi… Sois sûre qu'on en reparlera." Elle aurait pu continuer un moment, parce que si entre eux les chamailleries étaient de mise, Maeve était un peu leur seconde mère, et quand elle parlait, on l'écoutait. Si la sonnerie de la porte n'avait pas retenti à cet instant précis. Son fils dans les bras, Maeve alla jusqu'à la porte et ce qu'elle découvrit derrière ne lui plaisait pas tant que ça.
Une inconnue aussi rousse qu'elle, qui devait avoir quelques années de plus qu'elle et un air de famille indéniable avec leur mère. "Je… Bonjour, excusez-moi, euh… vous êtes Maeve Leary ?' Il y avait un moment qu'on ne l'avait plus appelée par son nom de jeune fille, mais elle hocha la tête lentement, d'un air suspicieux, tandis que Nikola se calmait doucement. "Je suis désolée de vous déranger je… Je m'appelle Lynn et je suis votre sœur."
Et merde. Il ne manquait plus que ça.

2013 + Et merde, merde, merde. C'était pas le moment, vraiment pas le moment, et pourtant c'était en train d'arriver. Cette sensation soudaine d'étouffement, cette impression que le monde rapetissait, noircissait, la noyait sous une mare de pétrole. Et elle suffoquait, le dos courbé, une main appuyée sur le mur le mur de l'hôpital pour ne pas tomber. Les larmes qui roulaient sur ses joues sans qu'elle puisse les retenir, sans qu'elle puisse comprendre d'où elles venaient, semblaient brûler sa peau et tout l'oxygène du  monde disparaissait. Le sentiment de culpabilité ne faisait qu'empirer la crise de panique qui s'était déjà bien installée. Elle devait être là, son frère avait besoin d'elle,  il avait besoin d'elle comme jamais et elle n'était pas à la hauteur.
Les crises ne prévenaient jamais avant d'arriver. Les réminiscences du braquage et du bourdonnement hospitalier qui s'en était suivi apparaissaient parfois, au hasard, et alors le monde s'écroulait. Elle était pourtant retournée dans un hôpital depuis, sans problème. Il était arrivé que des hommes avec des casques de moto rentrent dans sa pharmacie, ce qui lui avait provoqué des crises parfois, d'autres fois non. C'était à n'y rien comprendre, tout ce qu'elle savait, c'était que lorsqu'elle sentait l'angoisse arriver, l'air lui manquer, ses jambes se dérober sous elle, il n'y avait rien d'autre à faire qu'attendre que ça passe. Habituellement, elle trouvait une salle de bain, une arrière boutique où se réfugier, un endroit pour s'apaiser, abandonner le monde un moment, le temps de se sentir de nouveau en sécurité. Mais aujourd'hui elle n'avait pas le droit d'abandonner. Aujourd'hui, l'instant était grave, elle n'avait pas le droit d'être celle qui pleurait sur le passé quand son petit frère sanglotait derrière une porte qui lui resterait fermé, celle de soins intensifs, où on ne laissait passer que la famille des patients dans le coma.
La scène avait été confuse, Finn l'avait appelée à la pharmacie, des larmes dans la voix, le ton paniqué. Elle n'avait pas tout compris, au départ, il avait fallu qu'il se calme pour expliquer tandis que les clients s'impatientaient et soudain, la radio allumée dans un coin avait fait son office. Une bombe avait explosé durant le marathon, faisant quelques morts et des centaines de blessés. Le marathon pour lequel le petit ami de Finn s'était entraîné durant des mois, où il était allé l'encourager… Egoïstement, Maeve fut soulagée d'entendre son frère lui dire qu'il n'avait rien. En revanche, Victor avait été touché et était désormais plongé dans le coma, les parents de ce dernier refusait de lui parler, de lui donner des nouvelles. Ils n'avaient manifestement toujours pas accepté l'homosexualité de leur fils. Il avait besoin d'elle.
Il avait besoin d'elle, et elle n'était même pas en mesure de rejoindre le service où il attendait, parce qu'elle avait senti la crise monter dès qu'elle avait passé la porte de l'hôpital, même si elle n'avait pas le droit, pas aujourd'hui. Une infirmière finit par se diriger vers elle au moment où elle allait s'effondrer.

2015 + Une cigarette avant de repartir, une cigarette pour oublier. Les yeux perdus dans le gris des murs de la prison. Nikola attend sagement à l'intérieur de la voiture, dans son siège auto, et comme à chaque fois, Maeve se dit que c'est la dernière fois qu'elle met les pieds ici. C'est de la torture. Elle n'en peut plus de voir son visage encore et encore, d'entendre sa voix encore et encore, et pourtant, comme à chaque fois, elle reviendra. Parce que peu importe combien de temps elle attend, une semaine, deux, un mois, peu importe, la voix de son fils finira toujours par s'élever au moment le plus inattendu, "J'ai fait un dessin pour papa, quand est-ce qu'on retourne le voir ?" Et il n'y a rien qu'elle puisse faire contre ça. Elle a beau ne plus aimer cet homme, simplement lui en vouloir de toute son âme, elle ne peut pas refuser à son fils le droit de voir son père. Alors elle finit toujours par se retrouver au centre de détention de Norfolk, les papiers à remplir, les objets interdits, le détecteur de métaux pour lequel elle doit à chaque fois ôter son soutien-gorge devant un homme différent pour que la machine ne sonne pas. Et le temps interminable face à lui, à ne pas pouvoir le regarder dans les yeux, à ne lui adresser que des monosyllabes, à le faire taire lorsqu'il commence à lui lancer des obscénités devant leur fils. Elle voudrait s'échapper. Il n'y a rien à faire. Elle voudrait le frapper, mais les mains doivent rester à plat, sur la table, et elle meurt à l'intérieur, un peu plus à chaque fois. Alors dès que c'est fini, elle s'accorde une cigarette, c'est le seul moment. Parfois, c'est difficile de ne pas donner des coups de pieds dans les pneus, lancer le paquet par terre, contenir cette rage qu'elle ne doit pas laisser montrer. Une voix venue de derrière la surprend. "Je peux vous emprunter du feu ?" Maeve se retourne, aperçoit l'un des gardiens de la prison. Celui qui s'occupe des formulaires de visite le mardi. Elle lui tend le briquet, il fouille dans ses poches. "Vous auriez pas une clope aussi ? C'est ma pause mais j'ai oublié mon paquet…" Toujours sans dire un mot, elle lui tend le sien, il en prend une, l'allume, s'adosse à la voiture à côté d'elle après avoir fait un signe à Nikola par la vitre. Quelques minutes passent. La colère s'estompe, laisse place à l'intérêt. Maeve a bien vu comment le jeune homme la regarde lorsqu'elle lui tend l'éternel formulaire rempli, parce qu'elle le regarde exactement de la même façon, mais c'est la première fois qu'il lui adresse vraiment la parole. "Pourquoi vous continuez de venir le voir ? Ca se voit que ça vous fait du mal." Elle tourne la tête vers lui, hésite à répondre. Finalement, elle désigne son fils dans la voiture. "Pour lui, seulement pour lui. Je le prive déjà de la famille de son père, je ne peux pas le laisser grandir sans père du tout." Le jeune homme hoche la tête, écrase le mégot sous sa chaussure de sécurité et s'apprête à retourner à la prison, quand il semble se raviser. Il se retourne et tend un papier à Maeve. "Si… si vous avez besoin de quoi que ce soit, appelez-moi, okay? J'insiste. Quoi que ce soit. Même discuter autour d'un verre, ou d'un dîner." Elle lui sourit et hoche la tête avant de rentrer dans la voiture. Elle se demande pendant combien de temps elle va tenir, à coups de "je suis une femme mariée", avant de composer le numéro.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
↝ Admin comploteur ↜
avatar
The Sons are watching you



↝ Avatar : Thomas Brodie-Sangster
↝ Attentats : 115
↝ A emménagé le : 26/05/2015
↝ Pseudo : RiverFalls
↝ Crédits : ©Atomic squirrel
↝ Autre(s) tête(s) : Reid, le légiste boiteux
↝ Métier : Gardien du cimetière, ou plutôt jardinier.. bénévole forcé à l'hôpital, section des grands brûlés.
↝ Âge : 23 y.o
I'll watch you burn.



MessageSujet: Re: Maeve + I just keep on breathin long as my heart is beating   Dim 7 Juin - 1:13


T'es bonne \o/

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ


I'm sorry for everything
« Oh, everything I've done. From the second that I was born it seems I had a loaded gun. And then I shot, shot, shot a hole through everything I loved »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
↝ Admin comploteur ↜
avatar
The Sons are watching you



↝ Avatar : Andy Samberg.
↝ Attentats : 223
↝ A emménagé le : 25/05/2015
↝ Pseudo : Fictifs-Therapy.
↝ Crédits : Nuit Parisienne.
↝ Autre(s) tête(s) : Wren le kit suédois.
↝ Métier : Journaliste-photographe. Vocation ratée, déception familiale.
↝ Amour : Vide, comme son dernier pot de Nutella.
↝ Âge : 36 ans.
I'M ON A MOTHERFUCKING BOAT.



MessageSujet: Re: Maeve + I just keep on breathin long as my heart is beating   Dim 7 Juin - 9:36

T'es hot as fuck, je n'en puis plus T'es un salami bien mangeable là tcho Jotem, bienvenue à la maison, bacon fumé sur ta face de cutie et tu sais où nous trouver

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ


“I'm a space bound rocket ship and your heart's the moon.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
↝ Admin comploteur ↜
avatar
The Sons are watching you



↝ Avatar : Nikolaj coster waldau
↝ Attentats : 26
↝ A emménagé le : 27/05/2015
↝ Pseudo : Monkeyslut
↝ Autre(s) tête(s) : Silverchat
↝ Métier : Flic pas aimable
↝ Amour : Quasiment en couple avec un ex taulard, whatever.
↝ Âge : 40 piges & il vous emmerde !


MessageSujet: Re: Maeve + I just keep on breathin long as my heart is beating   Dim 7 Juin - 11:42

MERDE, le choix est trop bien voilà, j'ai frôlé l’arrêt cardiaque, c'pas gentil. Breff en tout cas, bienvenue à la maison, t'es belle, t'es rousse, on s'épouse ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
↝ Modo poutreur ↜
avatar
The Sons are watching you



↝ Avatar : Hugh Dancy
↝ Attentats : 51
↝ A emménagé le : 28/05/2015
↝ Pseudo : Stark
↝ Crédits : Stark
↝ Autre(s) tête(s) : Not yet
↝ Métier : Magouilleur en tout genre
↝ Amour : Haha, entiché d'un flic pas sympa des fois
↝ Âge : 39 ans


MessageSujet: Re: Maeve + I just keep on breathin long as my heart is beating   Dim 7 Juin - 18:11

Ce choix de fifouuuu
Bienvenue ♥️

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ

TAZER.
Means for every point you make
your level drops, kinda like its starting from the top, you can't do that...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
↝ Boston cutie ↜
avatar
The Sons are watching you



↝ Avatar : Alexandra Breckenridge
↝ Attentats : 25
↝ A emménagé le : 06/06/2015
↝ Pseudo : Lily Scarlet
↝ Crédits : Schizophrenic


MessageSujet: Re: Maeve + I just keep on breathin long as my heart is beating   Dim 7 Juin - 22:26

Merci tous *-*

Rhett, ça veut dire que d'habitude j'suis un salami pas mangeable ? azy j'te kiffe et j'te mange.

Mickey, j'ai bien peur d'être déjà mariée... tristement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
↝ Boston cutie ↜
avatar
The Sons are watching you



↝ Avatar : Jamie Dornan
↝ Attentats : 72
↝ A emménagé le : 10/06/2015
↝ Pseudo : BabyDoll
↝ Crédits : (a) twisted lips, tumblr
↝ Métier : Prostitué, indic et bien d'autres choses.
↝ Amour : Give me love or nothing at all
↝ Âge : Trente et un ans.


MessageSujet: Re: Maeve + I just keep on breathin long as my heart is beating   Ven 12 Juin - 10:36

Arrêtez de parler de bouffe, j'ai faim maintenant

Bienvenue, super choix d'avatar, tu es so seski du bikini
bon courage pour le reste de ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
↝ Boston cutie ↜
avatar
The Sons are watching you



↝ Avatar : Alexandra Breckenridge
↝ Attentats : 25
↝ A emménagé le : 06/06/2015
↝ Pseudo : Lily Scarlet
↝ Crédits : Schizophrenic


MessageSujet: Re: Maeve + I just keep on breathin long as my heart is beating   Sam 13 Juin - 14:30

Merci !

Quelques nouvelles vu que j'ai commencé depuis une semaine... Normalement, je termine ce soir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
↝ Admin comploteur ↜
avatar
The Sons are watching you



↝ Avatar : Melissa Fumero
↝ Attentats : 103
↝ A emménagé le : 26/05/2015
↝ Pseudo : RiverFalls
↝ Crédits : ©nop
↝ Autre(s) tête(s) : Roman the boy on fire
↝ Métier : Médecin Légiste
↝ Âge : 34 ans



MessageSujet: Re: Maeve + I just keep on breathin long as my heart is beating   Lun 15 Juin - 19:08

Welcome to Boston

Do you want a cup of tea?


J'ai triché HAHA ! J'avais lu au compte goutte so j'savais déjà plus ou moins tout J'overkiffe Maeve so much t'as pas idées Jte love, j'te link, jte poke

some biscuits with that ?
Bravo t’as fini ta fiche et en plus un paresseux du staff t’as validé, et quoi ? Tu veux une médaille ? Pff. Je peux rôter l’alphabet moi, personne m’applaudit. Quoi ? Oui. Alors voilà, c’est pas tout à fait fini - ce qu’elles sont chiantes les nanas du staff c’est fou - parce que tu dois encore vérifier que ton Avatars a été recensé par une de ces malades. Ensuite, si tu as besoin de te recentrer, viens jeter un oeil - si c’est pas déjà fait - sur les infos qui concernent Boston et le contexte, parce que BTP est une V2 d’un ancien forum, alors il a bien fallu combler les trous - au lieu de les compter. Au besoin, n’oublie pas que si tu dois t’absenter, tu peux le signaler ici, mais aussi que tu peux aider les invités quand ils demandent des liens avant inscriptions ou juste des précisions que tu penses avoir, même si t’es pas sûr, c’est toujours chouette les membres impliqués. Pour finir, je te dirais que la longévité d’un forum passe par ses rps mais aussi par son flood et ses pubs, alors hésite pas mon bonhomme!
T’emballes pas trop, l’année dernière j’ai fait pareil devant un cadeau de la forme d’une girafe, c’était un arrosoir.. Evitons les déconvenues d’entrée de jeu hein. La suite, elle concerne ton personnage et moins l’administratif, même si .. Mais on va pas chipoter non plus ? C’qui le chef ? Sérieux. Bon. Concentre toi buddy. Il faut bien un endroit où vivre à ton héros, alors pense bien à recenser son logement et aussi à être bien sûr que le quartier où tu le fais vivre correspond à ses revenus. Il faut aussi penser à son métiers, pour faciliter peut être les idées de liens, entre collègues ça peut être sympa de partager le café.. Ou autre chose. Et donc par logique, ou ce qu’on fait passer pour, il te faudra aussi poster une fiche de liens, qu’il faudra essayer de remplir un minimum si tu veux être sûr que les autres soient inspirés en postant - même si la Flemme est terrible, quelle saleté celle-la. Pour tes besoins, tu peux poster des scenarios ou des pré-liens/familles qui sont plus ou moins importants pour ton personnage. Et enfin pour te lancer dans le rp, si tu veux un modèle pré-établis pour décorer ton texte, tu peux te servir ici demande de rp. Maintenant, va t’amuser, mais rentre pas trop tard, Tata Fernande vient manger ce soir!  

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
↝ Boston cutie ↜
avatar
The Sons are watching you



↝ Avatar : Alexandra Breckenridge
↝ Attentats : 25
↝ A emménagé le : 06/06/2015
↝ Pseudo : Lily Scarlet
↝ Crédits : Schizophrenic


MessageSujet: Re: Maeve + I just keep on breathin long as my heart is beating   Lun 15 Juin - 19:32

Stalkeuse va ! Merci j'avais so much stress si vous alliez juger mon perso ou pas du coup j'suis rassurée ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
The Sons are watching you




MessageSujet: Re: Maeve + I just keep on breathin long as my heart is beating   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maeve + I just keep on breathin long as my heart is beating
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Croisé pékinois poil long 5/6 ans orphelin Béthune (62)
» Sujet a long terme: ork sauvage.
» Un combat long....très long !!
» La vie n'est qu'un long fleuve tranquille (ou pas)
» Quand la vie est un long fleuve tranquille.... (Libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boston Tea Party :: Let's introduce yourself :: Born in the USA :: Welcome in hell-