AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Empire of our own + Silwren

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
↝ Admin comploteur ↜
avatar
The Sons are watching you



↝ Avatar : Bill Skarsgård
↝ Attentats : 51
↝ A emménagé le : 25/05/2015
↝ Pseudo : Fictifs-Therapy.
↝ Crédits : Babine.
↝ Autre(s) tête(s) : Rhett, le débilos cute.
↝ Métier : Pompier, sexy as fuck.
↝ Amour : Il a foiré, comme si c'était une nouveauté.
↝ Âge : 26 ans.
Croustibat is back.




MessageSujet: Empire of our own + Silwren   Mer 10 Juin - 18:36

ft Silver & Wren
Empire of our own


Il était de retour à la case départ, le moment où l'éternel apparaissait encore comme une possibilité. Wren n'était pas du genre à croire en tout et n'importe quoi et c'était devenu bien pire avec la cure de désintox. Il était vivant certes mais à quel prix? Le pompier n'était plus vraiment le même, il y avait quelque chose qui s'était cassé en lui le jour où il avait appris la mort de sa mère. Depuis son père était dehors, quelque part, son petit frère se remettait de son séjour en centre et dieu seul savait où se cachait le dernier élément de la famille. Les Doherty avaient des séquelles psychologiques, des restes de l'enfance contre lesquels ils ne pourraient jamais vraiment lutter. Leur éducation était bancale, ils avaient dû apprendre à tout faire seul et aujourd'hui, ils se rejetaient même entre eux. Wren avait mis un écart suffisant entre lui et Roman, lui et sa soeur, lui et le reste du monde. Pourtant, il savait qu toutes ces conneries, c'était de sa faute... Personne ne l'avait obligé à devenir accro à la coke plutôt que le feu, il avait choisi son sort et c'était lui au bout du compte qui s'était tiré en laissant sa copine gérer avec le chat et l'embryon qui n'était pas là par hasard non plus. Wren avait foiré de A à Z et il avait pris la mesure de son échec après des mois enfermés avec des gens tout aussi ratés que lui. Il allait mieux, il ne touchait plus à la drogue, il s'arrêtait à la clope en tâchant de ne pas être trop attiré par les braises qui fumaient au bout de l'objet tueur. Wren semblait bien vivre, il avait trouvé un nouvel appartement, il arrivait plus ou moins à faire sa lessive sans appeler sa vieille voisine à la rescousse et il se disait presque lev Doherty étaient un vieux souvenir et que la jeune Graham n'avait pas existé. Au final, il était toujours aussi con de croire à sa petite illusion mais s'il voulait que son monde reste droit, Wren ne pouvait pas faire autrement. Dès que ses erreurs revenaient le narguer quand venait le soir, il avait l'envi désastreuse d'aller se paumer jusqu'à chez le dealer du coin et bien entendu, il savait fort bien où trouver de la came dans son nouvel entourage. Boston n'avait pas tellement changé en une année, toujours l'odeur puante des poubelles éclatées par terre par l'adolescence ratée u voisinage, toujours ce groupe d'anarchistes qui foutaient le bordel où il pouvait. C'était bizarre d'ailleurs qu'ils faisaient leur retour au même moment que les Doherty mais Wren faisait comme s'il s'en fichait pas mal des attentats quelconques dans la région. Il allait au travail, éteignait deux ou trois feux en adressant la parole à personne et il rentrait chez lui, comme s'il était seul sur cette planète, il était juste seule dans la sienne et quelque part, c'était un peu pesant mais il l'avait voulu.

La journée avait été calme, pas d'appels pour un incendie quelconque alors Wren était d'excellente humeur, étrange sensation qui le prenait au coeur depuis le temps. Il passa par le square dans l'espoir de respirer l'air frais du début de l'été et alors qu'il marchait en direction d'un banc par là, il constata que c'était le jour où on avait posté des associations quelconques qui distribuaient des tracts et autres délires du genre et alors qu'il s'asseyait sur le banc, étirant ses longues jambes en sortant sa clope, son regard tomba sur la tignasse blonde d'une femme qu'il ne connaissait trop bin. Wren resta bien un quart d'hure à regarder la jeune femme sourire à la ronde et discuter avec les gens de passage et dès qu'elle sembla capter qu'on la regardait, Wren baissa la tête mais c'était certainement trop tard. Silver l'avait vu, il ne pouvait plus reculer. Il termina sa cigarette, se releva de toute sa auteur et passa devant le stand, un petit sourire aux lèvres avant de s'arrêter vers la jeune blonde, l'air de rien. "Ehh... Tu fais dans l'humanitaire toi maintenant? J't'imaginais plus éleveuse de dromadaires ou d'chats..." Il aurait dû introduire le problème, pas faire comme s'ils s'étaient quittés la veille en bons termes mais ils avaient été amis avant de dépasser la limite et Wren avait bien du mal à oublier tout cela. Il avait mal au coeur mais rien ne transparaissait sur son visage et pourtant, c'était là au fond de lui et il était torturé à en crever. "Comment va Croustibat? Et le reste de la famillle? ... Silv', je..." Mais il ne pouvait rien dire parce que Wren ne savait pas gérer ce genre de choses et pourtant, c'était lui qui l'avait abandonné et peut être qu'il ne pourrait jamais se pardonner ses conneries de l'an passé. Jamais, ouais.

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ



You're so consumed with how much you get, You waste your time with hate and regret. You're broken when your heart's not open. - BANGERZ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Empire of our own + Silwren
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Empire ork de Charadon
» l'Empire Samsung
» Les maréchaux de l'empire Soult
» Les maréchaux de l'empire Davout
» la remonte de la cavalerie sous l'empire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boston Tea Party :: Boston Tea Party Playfield :: Beacon Hill :: Louisburg Square-